Fayçal Rida à la bonne école JJB

Fayçal Rida et son projet d’éducation par le sport

la-bonne-ecole-jjb1En tant que éducateur spécialisé de formation, actuellement en fonction pour les services de la Protection Judiciaire de la Jeunesse, (PJJ),  j’accorde une grande importance aux valeurs éducatives que l’on peu inculquer au travers d’une activité sportive.

 

Le Jui Juitsu  Brésilien fait partie de ma vie depuis 6 ans.  Ce sport m’a beaucoup appris sur “l’autre” et avant tout sur moi même. Les vertus socialisantes  que peut avoir le JJB m’ont permis de me lier d’amitiés avec des personnes de tout âge, origine ou classe sociale, et m’ont aussi permis d’évoluer dans le sport comme dans la vie.

 

la-bonne-ecole-jjb3

Le respect, l’humilité, la discipline, le dépassement de soi , le courage, la réussite, l’échec, la solidarité, l’encouragement, sont autant de thématiques et de valeurs  intéressantes à aborder qu’à transmettre aux jeunes à qui nous pouvons enseigner notre sport.

 

Je remercie mon ami Amine, entraîneur de la bonne école qui m’a  fait confiance et permis de concrétiser un projet qui me tenait à cœur depuis un bon moment.

la-bonne-ecole-jjb2Ce projet  a trouvé son inspiration dans les différentes académies que j’ai pu visiter à travers le monde et  plus spécialement  celles au Brésil ou j’ai pu observer les différentes pédagogies que proposent de grands champions  investis dans l’enseignement du Jui Jitsu Brésilien pour les plus jeunes, apportant ainsi une aide à leur communauté au travers des fameux projeto social.

 

De l’académie du maître Cicéro Costa à Sao Paulo, en passant par la pefayçal-rida-tereretite salle investie par Ricardo Viera (Checkma) sur les hauteurs de la  favela  de Cantagalo  à  Rio ou encore chez le légendaire Fernando Térére , j’ai appris l’importance qu’il  peut y avoir à transmettre de bonnes valeurs  sportives et avant toutes choses humaines, sur les tatamis et en dehors  en utilisant comme support éducatif cet Art qui nous passionne. Voir ces grands de ce sport offrir autant de leur personnes et croire profondément en ce qu’ils font, force un respect qui va au delà de leurs performances sportives à mes yeux.

Ayant pour objectifs de partager cette passion et  celle de rendre à cet Art ce qu’il lui appartient, c’est auprès des jeunes que j’ai voulu m’investir en tant qu’enseignant en gardant pour objectif “l’éducatif”.

Je remercie tous ceux qui nous soutiennent et font évoluer ce projet,  mes amis qui prennent le relais pour donner les cours lorsque je dois aller en compétition, les familles qui me font des retours encourageants, Mestre Francisco Nonato pour ses interventions et bien entendu tous mes élèves qui progressent à une vitesse folle à tous les points de vue.

la-bonne-ecole-jjb7

 

Pour  le futur de notre Art